26/09/2010

Caramba, les Caraïbes


La suite du voyage évolue au fil des jours. A la base, il était prévu qu'on traverse le Chiapas jusqu'à San Cristobal de las Casas, qu'on s'en prenne plein la vue à Palenque... Mais beaucoup de fatigue, beaucoup de trajet. On est tombé un peu malade c'est vrai, comme des touristes de base, c'est vrai. Du coup on a eu un peu peur des heures de route à ne plus en finir en autocar. On a du tirer un trait sur un gros morceau du voyage, et pas des moindres... Mais ce n'est que partie remise.

Monte Albán mi amor


On continue notre périple plus au sud avec une étape à Oaxaca. Ça y est, on s'enfonce dans les terres mexicaines. On voit tout de suite que le paysage est plus rural. Plus vert. On arrive à Oaxaca, une petite ville aux allures de village, avec des ruelles pavées, des murs colorés, des petits édifices, une petite place ombragée avec une église, on a juste envie de se poser sous un arbre avec une corona et un sombrero sur la tête (what a cliché...).

Vers Puebla et Cholula


A Puebla, tout est à dimension humaine, ça change de la capitale ! On goûte le petit-déjeuner mexicain : des oeufs à la poêle mélangés à des poivrons piquants (huevos a la mexicana), avec comme accompagnement une purée de haricots noirs (frijoles) saupoudrée de fromage, et un grand bol de café. C'est une tuerie ce petit dèj. Ça ne sera pas le dernier. D'ailleurs, ce qui est assez étonnant, c'est que les Mexicains mangent à toute heure de la journée !

Mexico, Mexiiiiiicoooooo !




Un rêve... le Mexique. Trois semaines de vadrouille et de découvertes de ce pays latin d'Amérique du Nord. On a pris nos vols un peu à la dernière minute, sur Air Canada. Je garde de ces vols un souvenir... épouvantable. Après plusieurs heures jusqu'au Canada, on a repris un avion direction Mexico D.F., la capitale, pour 4 ou 5 heures de vol interminable, où l'on essayait de dormir, avec un sale môme juste à côté qui posait tout un tas de questions métaphysiques à sa mère... Début du voyage.

21/09/2010

Bolivie - Périple jusqu'à La Paz / Chili - Arica


Durant notre séjour au Pérou, on a du sortir 2 fois du pays. Notre visa étudiant étant valable 3 mois (d'ailleurs sans visa c'est pareil), on a préféré se refaire tamponner notre passeport plutôt que d'affronter la paperasse et l'administration qui pouvait prolonger notre autorisation de séjour.
En sortant du pays, et en y rerentrant, on rebénéficiait automatiquement de 3 mois supplémentaires !

Le chemin de l'Inca jusqu'à Machu Picchu


J'ai eu la chance de me rendre 2 fois à Machu Picchu. Comme pour Cusco, il est difficile de décrire ce site, majestueux, perdu dans les montagnes, massif et à la fois aérien.
Avec mon père, nous avons pris le train pour rejoindre le site. C'est un train très particulier et unique au monde, car, pour pouvoir avancer dans la montagne, il fait des aller-retours et monte à chaque fois d'un "étage". 

Avec Seb, on a pu faire le chemin de l'Inca, un trek de 4 jours dans les montagnes, qui suit justement le véritable chemin inca qui rejoignait Machu Picchu à l'époque.

Cusco / Vallée sacrée



Cusco, ça s'est donc fait plus tard, et 2 fois pour ma part : une fois avec mon père, et une autre fois avec Seb. Le mot qui caractérise Cusco : Magique.

J'ai passé la nuit sur le Lac Titicaca !



video 

Après une vie paisible à Arequipa, faite de sorties, de découvertes culinaires, de visites, de rencontres, on se décide enfin à vaincre la petite monotonie qui s'installe. Il faut se préparer psychologiquement à ce type de départ : on veut se rendre à Puno, ville de campagne au bord du Lac Titicaca.
Il y a 325 kms entre Arequipa et Puno, à se farcir dans les montagnes (y'a du bon et du mauvais). Mais motivées plus que jamais à découvrir encore plus, on prépare notre sac à dos, et c'est parti pour l'aventure !

15/09/2010

Les condors du canyon du Colca



Le Canyon del Colca, c'est toute une histoire ! 2ème canyon le plus profond du monde (3191 m), il est le refuge du condor, oiseau emblématique du Pérou. On s'y rend après plusieurs heures de bus d'Arequipa. De toutes façons au Pérou, toute visite hors de la ville est une expédition... Les trajets se comptent par tranches de 5 heures minimum, car les kms s'enroulent dans la montagne. D'ailleurs, mieux vaut avoir le coeur bien accroché, car la conduite est sportive (voire inconsciente), et les ravins nombreux.

Lignes mystérieuses et momies sacrées de la côte


 Après avoir rejoins mon père à Lima (une fois de plus, le bus pendant 13h !), on a descendu toute la côte : Paracas et ces célèbres otaries, Pisco, Nazca et ses lignes géométriques...
A Paracas, on a pris un zodiac pour se rendre jusqu'au îles Ballestas. Départ à 7h donc, pour aller découvrir les anses et les grottes peuplées de colonies d'otaries, de pélicants, de manchots. Et avec tous ces oiseaux, beaucoup beaucoup de guano. Lla mer est assez agitée, et à l'arrêt sur l'eau, ça retourne le coeur. Après avoir écouté le guide pendant de longues minutes, je n'arrivais plus à me retenir, et j'ai donc vomi par dessus bord... Ah, les joies de la mer !

13/09/2010

Arequipa, ses couleurs et ses cochons d'Inde


Arequipa, j'en aurai connu tous les recoins... D'abord le Monasterio Santa Catalina, ancien couvent colonial rouge et bleu de 20 000 m² au coeur de la ville... un havre de paix, avec des fontaines et des orangers... Un paradis pour les photographes !
Le musée Santuarios andinos qui cache la momie de Juanita, jeune inca sacrifiée au sommet de l'Ampato il y a plus de 5 siècles, et retrouvée gelée dans les glaciers alentours... parfaitement conservée. Un étonnant vestige du passé.

Arequipa, c'est parti pour 7 mois !


video

Après quelques jours passés chez la famille Rios, nous emménageons dans notre appartement, notre nouveau chez nous, pour 7 mois. La résidence s'appelle Villa Médica, elle est située à 15 mn du centre-ville en taxi. Il y a 6 tours de plus de 15 étages, un stade, 2 terrains de baskets, des playgrounds pour les enfants, une sorte de petite épicerie, le tout bien gardé par des watchmen, ou sorte de portiers qui surveillent la barrière de l'entrée. Un truc de riches quoi !

Arequipa, la ville blanche


Arrivée à Arequipa, dans le sud du pays, je rencontre la famille d'Edison, un autre ami péruvien qui avait logé chez moi lors de son séjour en France. J'allais rester chez eux quelques jours, le temps de trouver un appartement. Mais j'avais déjà des contacts : des français vivant au Pérou, rencontrés sur http://www.voyageforum.com/. L'un d'entre eux a un appartement à louer, très bien situé, pour une bouchée de pain (environ 50 € de loyer par mois...).

Lima - Terminal Pescadero / Plage & Pachacamac avec Walter


Après quelques jours de découverte de la ville, nous sommes allés au Terminal Pescadero, autrement dit marché aux poissons, immense, où convergent toutes sortes de produits marins du plus banal au plus exotique. Réveil très tôt pour voir le poisson frais !

Au pays des lamas !


Je suis devenue accro au voyage. Etudiante en fac d'espagnol, on me "propose" de partir. Je penche pour l'Argentine. Je m'imagine 1 an à l'étranger, et me dis que c'est quand même une expérience de fou et une opportunité à saisir tout de suite, sans attendre. Puis au fil des rencontres et des discussions, le Pérou s'impose.

12/09/2010

Ile de Gorée - Maison des Esclaves


Une des plus belles découvertes du Sénégal : l'île de Gorée. Reliée à la côte dakaroise par un ferry, cette petite île pleine de couleurs est entièrement piétonne : un pur bonheur !
Des bougainvilliers, des moutons, des artisans, des touristes bien sûr. Les maisons sont peintes en rouge vif, et il y a une petite plage pleine d'enfants.

Pêche à Joal / Survol de la côte

Bronzette ou pêche ?

Ce jour de pêche, réveil de très bonne heure pour se rendre à Joal, village d'enfance de ma mère. Sur la route, des "forêts" de baobabs. Enfin, tout est relatif... Disons, plutôt des baobabs dispersés dans la nature !
Arrivés à Joal, embarquement sur le zodiac bleu. Partie de pêche à la ligne (la ligne accrochée sur le doigt, je précise !) au soleil donc, tartinés de crème. Et là, le mal de mer se fait sentir...
Puis retour en s'arretant au pied du plus gros baobab du Sénégal.

Chez Ouli, Thiaroye / Anniversaire surprise


Ouli nous a invité chez elle passer une après-midi. Elle habite dans le quartier de Thiaroye. Un endroit populaire, vide de touristes.. Marchés, maisons, vendeurs ambulents... On a rencontré sa famille, son mari travaille comme chauffeur de taxi. Ce que je n'oublierai pas, ce sont les enfants qui couraient de partout. Dans la "maison" familiale, les pièces sont divisées : celle de la famille d'Ouli, et les autres, appartenant aux autres femmes de son mari. Donc, des enfants un peu partout, qui rentrent et qui sortent, qui passent d'une pièce à une autre. Et surtout qui s'approchent, qui essayent de communiquer avec quelques mots de français, beaucoup de wolof. Tout le monde est entassé. La chaleur est étouffante. Un ventilateur tourne, qu'ils ont gentiment orienté vers les toubabs que nous sommes... Des matelas contre les murs, des chaises, des bassines d'eau et du linge qui sèche.

Sendou / Bargny *beach time*


Après toutes ces émotions fortes, repos au bord des plages de Sendou et Bargny, dans un cabanon. La marée a rendu la plage assez difficilement accessible. En contrebas, les vagues frappent les murets qui entourent le cabanon. La mer est agitée. Et puis les jours d'après, on a pu en profiter. Parties de foot pour certains sur la plage, lutte sénégalaise et bronzage intensif pour d'autres.
Côté nouvelles saveurs, j'ai pu expérimenter le tol, sorte de made plus petit, avec une chaire plus claire et beaucoup plus acide.

M'Baké / Touba, Grande Mosquée



Réveil matinal, pour un road trip vers M'baké, plus dans les terres... Cette ville pour moi, ou ce village peut-être (?) devait être un condensé de sable, de mouches, de chaleur étouffante. Une drôle d' expérience donc, après 4 heures de routes sénégalaises. Avec Claude Barzotti en fond tout le long... hum.
Et en Afrique, même sur la route, on rencontre des sourires ! Je prenais des photos d'enfants, et m'empressais de leur montrer le résultat sur l'écran de mon appareil numérique. Et de voir l'étonnement sur leur visage... comment dire ?! Vous m'aurez compris...

Balade en pick-up / bouffe & premières rencontres


Réveils chaleureux, entourés par Ouli... Petit dèj au bord de la piscine, avec lait concentré et Sénécao. Puis repas en famille (cette fois-ci en grand comité), avec mezzes libanais arrosés de bière locale : la Gazelle !
Première visite de la capitale sénégalaise en pick-up, les cheveux au vent, l'appareil photo au cou, tels de vrais reporters... Et l'aventure commence. On s'agrippe, ici la conduite est sportive. Et on rencontre des gens pour la première et dernière fois, des sourires, des waving-hands, des doigts d'honneur aussi (!), des paysages.

En route pour Dakar


Tout commence par un retour en arrière... Un voyage de 3 semaines, dans un pays quitté depuis l'enfance. Un voyage où rencontres, saveurs, sourires et pleurs deviendront des souvenirs heureux.
Un voyage en petit comité familiale, rien de mieux !